Accueil Nature Comment faire un terrarium humide ?

Comment faire un terrarium humide ?

Mon grand a une idée fixe depuis longtemps : créer des écosystèmes équilibrés ou autosuffisants… D’où son type de réalisation aquaponique, aquariums, divers dispositifs auto-contrôlés sur minecraft, ou robots arduino (enfin dans ce cas c’est plutôt lui qui me donne des commandes 😉)… Comme il veut refaire « Biosphère II » (son rêve !) (Site Biosphère II ici) nous avons commencé avec quelque chose à l’échelle de notre appartement… UN TERRARIUM ! 😀

Lire également : Comment faire pousser du lierre sur un grillage ?

Faites un terrarium mouillé DIY !

Par fxf 14 mars 2020

A voir aussi : Comment faire de l'eau déminéralisée pour plantes ?

Voici des idées de plantes idéales pour terrarium humide :

  • Pilea Peperomia, celui que j’ai utilisé dans ce tutoriel, mais en fait il résiste mal à la condensation, donc elle ne peut pas rester dans un pot fermé
  • Ficus ginseng : parfait pour les terrariums dont il apprécie l’atmosphère humide
  • Fittonia : également parfait pour les terrariums humides. Il est trouvé avec des panachés de différentes couleurs.
  • les Lichens
  • Le Leucobryum glaucum
  • fougères,
  • petites orchidées
  • plantes carnivores

La mousse latérale Leucobryum glaucum a une forme assez arrondie et convient aux terrariums tempérés et conserve l’humidité qu’elle retourne aux plantes par condensation. C’est également un bon indicateur des besoins en eau du terrarium.

ingrédients

  • un grand pot en conserve en verre – vous devez être en mesure de passer le bras à travers l’ouverture
  • Boules de pouzzolan ou d’argile
  • Sable ou gravier
  • sol universel
  • quelques morceaux de charbon de bois – (facultatif)
  • une plante parmi ceux énumérées ci-dessus
  • Mousse vivante – Vous pouvez récolter de la mousse dans le jardin ou dans la forêt, mais le résultat sera plus réussi avec des mousses vivantes utilisées dans la décoration des terrariums animaux.

Instructions

Nous allons ressembler à l’équipement…

et joli sable…

1/ Placez une couche de 2-3 cm d’argile ou de perles de pouzzolan sur le fond de la boue pour le drainage.

2/ couvrir d’un mélange de terre, de sable ou de pouzzolane fine/charbon de bois au moins équivalent à la hauteur de la moelle de la plante.

3/ Disposer le sable le long des murs pour faire de jolies couches

4/ Vaincre très doucement la mosse après l’avoir plongé pendant quelques minutes dans l’eau (attention à ne pas casser les racines !).

5/ Pratiquer un trou dans le mélange avec les doigts de la taille de la moelle et le couler

6/ ajouter des mousses vivantes autour des plantes et éventuellement un ou deux cailloux ronds

7/ Vaporiser tout et nettoyer les murs avec une serviette en papier.

Pour maintenir un terrarium humide Imprimer

La condensation recouvre progressivement les parois et apporte l’humidité nécessaire à la vie des plantes… c’est normal !

  • Trouvez un endroit lumineux mais sans soleil direct.
  • Température idéale : entre 15 et 27°C. Au-delà, ouvrez le couvercle pour aérer.
  • N’oubliez pas de tourner régulièrement le terrarium pour exposer les plantes à la lumière uniformément.
  • L’arrosage est normalement réduit à deux ou trois fois par an et en très petites quantités. Tant que les mousses et le substrat sont humides, il est inutile d’arroser. Pour l’arrosage, utilisez de l’eau non calcaire au pied des plantes et sur le gravier, en évitant de mouiller les mousses.
  • Ouvrez le terrarium une demi-journée par semaine ou lorsque la condensation devient trop grand sur les murs.

ARTICLES LIÉS