Accueil Famille Qui sont les bénéficiaires de la LSF ?

Qui sont les bénéficiaires de la LSF ?

Le ministre des Finances, Donald Guerrero Ortiz, a annoncé aujourd’hui que le Programme d’aide aux travailleurs indépendants (Pa’ Ti) bénéficiera à 202 405 travailleurs qui n’étaient pas cotisants à la sécurité sociale au 29 février, mais qui ont vu leur revenu diminuer en raison des mesures d’éloignement social prises pour freiner la propagation de Coronavirus.

Lors d’une conférence de presse virtuelle, Guerrero Ortiz a expliqué que PA’ Ti est un programme pour soutenir les travailleurs formalisés, mais qui exercent leurs activités de manière indépendante.

A lire en complément : Quel salaire pour maintenir le RSA ?

Il a précisé que le ministère des Finances déposerait dans le compte bancaire du travailleur un paiement mensuel de 5 000 $RD, au cours des mois de mai et juin, ou procédera à l’ouverture d’un compte auprès de la Banque de réserve, s’il ne l’a pas.

Pour appliquer le programme, le citoyen doit être identifié comme travailleur indépendant dans l’un des établissements d’intermédiation financière et ne pas être bénéficiaire Rester à la maison ou Fonds d’aide aux employés (PHASE).

A lire également : Pourquoi les FAC ne payent-elles pas pour le premier mois ?

« Avec ce nouveau programme, en juin, le coût des soins à la pandémie atteindra quelque 57,599 millions de dollars, » a déclaré le chef de l’organe directeur des finances publiques, après avoir précisé qu’il ne s’agit pas d’une dépense, mais d’une éventualité dans les comptes fiscaux.

Le ministre des Finances a également parlé de l’extension du programme FASE, qui aide les travailleurs formels qui paient des cotisations de sécurité sociale.

Donald Guerrero Ortiz, ministre des Finances.

À compter du 1er juin, Guerrero Ortiz a déclaré que « de nouveaux secteurs seront éligibles à l’une ou l’autre des deux modalités, y compris : les cliniques esthétiques, les soins dentaires, les restaurants, les sociétés privées de sécurité, les vétérinaires et les universités ».

Il a également indiqué qu’une entreprise peut avoir des travailleurs dans les PHASES I et II simultanément, afin qu’il puisse compter sur l’aide de fonds publics pour compenser ses dépenses salariales pendant la période de réintégration dans l’activité économique qui débutera demain, mercredi 20 mai.

En ce qui concerne le Fonds de garantie et de financement au profit des micro et petites entreprises, le ministre des Finances a expliqué que pour se réintégrer dans l’économie, ces entreprises ont besoin : de garantir que les prêts seront soutenus par le ministère des Finances et de nouveaux financements pour fournir des liquidités qui leur permettent de démarrer ou de redémarrer son cycle de production ou commercial.

À cet égard, il a déclaré qu’un portefeuille de 100 821 millions de dollars canadiens a été identifié, qui se qualifie comme portefeuille A ou B (les meilleurs clients), et qu’il sera garanti 50 % par le gouvernement et 50 % par les institutions d’intermédiation financière.

« En outre, un total de $25,205 millions de nouveaux prêts seront garantis acheminé vers les mypes et les petites entreprises pour les aider dans le processus de réinsertion dans l’activité productive », a déclaré le fonctionnaire.

Le ministre des Finances s’est déclaré convaincu que ce nouveau programme contribuera grandement à la remise en état de l’ensemble du système national de production et à l’assistance aux micro et petites entreprises en particulier.

Améliore le profil de risque, facilite l’octroi de nouveaux prêts par le système bancaire formel aux microentreprises et réduit le taux d’intérêt sur la garantie que le portefeuille de prêts recevra dans ces secteurs, a ajouté Guerrero Ortiz, tout en soulignant les avantages du Fonds pour les micro et petites Entreprises.

ADRESSE DES COMMUNICATIONS

ARTICLES LIÉS