Accueil Santé Comment faire baisser son taux de ferritine naturellement ?

Comment faire baisser son taux de ferritine naturellement ?

Communément appelé fer, la ferritine est une protéine dont la fonction consiste à stocker l’excès de ferritine présent dans l’organisme et de le redistribuer en cas de besoin. En générale l’on souffre de carence en fer, mais cela n’exclue pas non plus qu’on puisse souffrir d’une hémochromatose, qui est le taux de ferritine élevé dans le sang.

Dans certains pays comme la France, cette maladie touche une personne sur 300. Comment baisser son taux de ferritine naturellement ? On fait le point dans cet article.

A découvrir également : Un site pour être en relation avec un psychologue

Taux de ferritine élevé : quels sont les causes ?

Chez la femme, le taux normal de ferritine doit en principe être compris entre 18ng/ml et 160ng/ml ( nanogrammes par millilitre). Un tel dosage s’effectue sous la forme d’une prise de sang. Pour ce qui est du faible taux de fer dans le sang, il est observé chez la jeune et la femme en général en cas d’anémie. Les symptômes peuvent alors être une fatigue générale et inhabituelle, des palpitations cardiaques ou encore un essoufflement.

Pour revenir à l’excès de la protéine de ferritine dans le sang, il faut dire qu’elle a trois principales causes : premièrement, une surcharge en fer qui conduit à une surproduction de ferritine dans le sang par l’organisme. Deuxièmement, on cite une lyse cellulaire. Il s’agit ici de la destruction des cellules contenant de la ferritine. Celles qui sont particulièrement localisées au niveau des muscles et du foie. En fin, il y a aussi le dérèglement génétique qui peut causer une présence excessive de ferritine dans le sang.

A lire également : Comment colorer ses cheveux naturellement ?

En plus de ces causes, il convient également de préciser que les faits suivants peuvent également être à l’origine d’un taux élevé de ferritine dans le sang : une consommation excessive d’alcool particulièrement le vin rouge, la présence de tumeur, une hépatite virale ou aigue, une alimentation trop carnée.

Taux élevé de ferritine : symptômes et conséquences

faire baisser son taux de ferritine naturellement

Les symptômes

Vous ne le savez peut-être pas, mais les symptômes d’une carence en ferritine sont similaires à ceux d’un excès de fer. Ceci étant, une personne qui présente un taux de fer élevé dans le sang va d’abord présenter une fatigue générale qu’elle ne pourra pas expliquer. Par la suite, on va observer un changement au  niveau du teint, celui-ci va devenir plus basané : on parle alors de mélanodermie. Dans le même sens, la peau des mains, plus précisément au niveau des zones de plis, va elle aussi devenir plus foncée.

En plus de ces symptômes, avec l’écoulement du temps, la personne atteinte de carence en fer peut aussi présenter des symptômes tels que les douleurs articulaires, les troubles sexuels ou encore les troubles de libido. Lorsqu’il s’agit de cas grave, ces symptômes peuvent devenir importants. Ils peuvent donc rapidement développer des atteintes hépatiques, endocriniennes ou cardiaques.

Les conséquences

Lorsque vous avez un  taux normal de fer dans l’organisme, cela ne vous pose aucune gêne car dans ce cas le fer est antioxydant. Par contre, lorsqu’il est à excès, il devient pro-oxydant. Il va donc participer à la dégénérescence des tissus. Si cela n’est pas remédié, le taux élevé de ferritine dans le sang va atteindre différents organes, on cite ici le foie, le cœur et les glandes endocrines. En outre, l’excès de fer peut entraîner un cancer de foie, des faiblesses cardiaques, des problèmes articulaires. Enfin, il faut aussi savoir qu’un taux élevé de ferritine est aussi à l’origine des pathologies neurologiques, de l’obésité etc.

Faire baisser naturellement le taux de ferritine : quel remède naturel ?

Si vous avez fait un examen et que vous observez un excès de ferritine dans votre organisme, la première chose à faire pour tenter de remédier à cela est d’adopter une alimentation équilibrée. Ici, il va donc falloir privilégier les régimes pauvres en fer afin de faciliter l’absorption du fer déjà présent. Par la suite, vous devez également consommer du thé ou du café.

Ces derniers participent beaucoup à l’absorption du fer par l’organisme. Enfin, il est aussi conseillé de d’augmenter ses apports en calcium pour diminuer le taux de ferritine. Les aliments tels que le lait de soja, le yaourt sont alors à privilégier.

ARTICLES LIÉS