Accueil Santé Comment savoir si on a une MST ?

Comment savoir si on a une MST ?

Comment savoir si on a une MST

Les rapports sexuels non ou mal protégés peuvent être à l’origine d’une maladie sexuellement transmissible. Cela, soit par la salive ou un simple frottement des muqueuses. Ces maladies deviennent de plus en plus récurrentes, car plusieurs personnes sont dépistées chaque jour.

Elles peuvent être source de diverses complications sur l’état général de la santé de la personne atteinte. Ces derniers présentent parfois des symptômes ou non. Découvrez dans cet article, comment reconnaitre les signes.

A lire en complément : Quelle chaise de bureau ergonomique choisir ?

Qu’est-ce qu’une MST ?

Les maladies sexuellement transmissibles (MST) désignent les infections transmises lors des relations sexuelles par les échanges de fluides corporels ou par le contact des muqueuses. Il existe cependant d’autres moyens de contamination comme les transfusions sanguines, les greffes, et la transmission de la mère à l’enfant lors de la grossesse ou l’accouchement.

Elles sont généralement causées par des germes pathogènes qui peuvent être sous la forme des bactéries comme Treponema, pallidum, Neisseria et Chlamydia trachomatisse. Elles peuvent prendre également l’apparence des virus tels que le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le virus de l’hépatite B (VHB), le virus Herpes simplex (HSV) et le papillomavirus humain (PHV) ou même encore la forme des parasites parmi lesquels Trichomonas vaginalis.

A découvrir également : Annamaya Spa : le seul garant du bien-être à La Ciotat

Quels sont les symptômes d’une MST ?

En fonction de chaque organisme, les symptômes varient d’une maladie sexuellement transmissible à une autre. Ces signes se manifestent dans la plupart des cas dans la zone de pénétration des microorganismes infectieux. Vous pouvez constater au niveau de votre partie génitale ou de votre bouche l’apparition des ulcérations. On peut noter également des écoulements inhabituels au niveau de vos parties génitales et une douleur ou une brûlure affreuse lors des mictions.

mst

Si les maladies sexuellement transmissibles ne sont pas diagnostiquées plus tôt et ne sont pas traitées à temps, elles donnent lieu à diverses complications graves lorsqu’elles se propagent dans la circulation sanguine. Chez la femme, elles peuvent provoquer une stérilité ou une grossesse extra-utérine dut à l’infection des trompes de Fallope et les ovaires ou une péritonite par les microorganismes. On parle de maladies pelviennes inflammatoires. Par contre chez l’homme, vous remarquez un resserrement du prépuce, un rétrécissement de l’urètre empêchant ainsi l’évacuation de l’urine et parfois même crée le développement d’une fistule présent entre l’urètre et la peau du pénis.

Comment faire le dépistage ?

Le dépistage MST est un moyen essentiel pour détecter les maladies sexuellement transmissibles afin de connaître son statut et être pris en charge immédiatement. Ceci, vu que maints cas asymptomatiques peuvent se présenter parmi elles. Le diagnostic se fait grâce à un examen clinique de routine des organes génitaux ou d’examen d’un échantillon de sang, d’urine ou d’écoulement au niveau de la partie génitale envoyée au laboratoire pour la culture en vue de déterminer avec exactitude le type d’infection

Certains tests comme les tests d’amplification des acides nucléiques (TAAN) sont établis pour déterminer le matériel génétique unique du microorganisme (ADN ou ARN). D’autres par contre, révèlent l’existence d’anticorps produits par le système immunitaire suite à une réaction causée par un organisme étranger chargé de l’infection.

Ce dépistage peut être prescrit par un médecin généraliste ou un spécialiste tel que le gynécologue, l’urologue ou même par des sages femmes. De votre plein gré, vous pouvez aussi vous faire dépister une fois que vous présenterez quelques-uns des symptômes précités.

ARTICLES LIÉS