Accueil Finance Les clients du secteur financier : préfèrent-ils les FinTech ?

Les clients du secteur financier : préfèrent-ils les FinTech ?

Historiquement, la technologie a transformé tous les secteurs productifs. Chaque avancée technique a contribué à une évolution constante que les clients pouvaient apprécier et qui rendait les entreprises plus compétitives. Tous, sans exception. Et nous pouvons imaginer plusieurs exemples dans chacun d’eux. Bien sûr, le secteur financier a également cherché à exploiter chaque opportunité que la technologie offrait.

Cependant, le résultat n’a pas toujours été aussi satisfaisant qu’espéré. Le processus de numérisation de nombreuses entreprises financières, qui a commencé il y a un peu plus de 20 ans, n’a pas donné les résultats escomptés. L’environnement numérique de ces institutions a mis beaucoup de temps à devenir pleinement opérationnel (au début, les fonctions étaient très limitées) ; de plus, de nombreux utilisateurs le trouvaient inconfortable et complexe. Il n’était pas axé sur leurs besoins, mais sur ceux de l’entité (comme dans le cas des banques).

A lire aussi : La chasse aux pépites cachées : Actions à faible capitalisation et potentiel de croissance

L’avènement des FinTech

Ce mécontentement laissait place à l’émergence de nouvelles entreprises, capables d’offrir des services financiers plus adaptés aux préférences des utilisateurs. Bien sûr, ce n’est pas un secteur facile pour commencer. Et encore moins pour rivaliser avec de grandes entreprises. Mais la technologie fournissait des outils que ces start-ups pouvaient transformer en ressources compétitives. Ainsi sont nées les FinTech, de jeunes entreprises créant une synergie entre la technologie et les finances.

Leur arrivée a initialement suscité une certaine méfiance. Tous les consommateurs ne connaissaient pas bien l’environnement numérique et préféraient continuer à utiliser les services des entités classiques, même s’ils avaient quelques plaintes à leur sujet. Cependant, la généralisation de certaines plates-formes de paiement, comme PayPal, a ouvert la porte à la découverte d’autres possibilités. La simplicité et l’accessibilité ont commencé à être très positivement appréciées. Un nouveau monde s’ouvrait.

A lire en complément : Monnaie officielle en Grèce : découvrez l'euro grec et son usage

Avec le temps, de nombreux services ont été lancés par les FinTech. Par exemple, la banque électronique, les produits d’investissement, le financement classique et le financement alternatif, le conseil financier, les assurances, la gestion de patrimoine, et bien d’autres encore. L’une des zones les plus populaires et les plus présentes est celle des plateformes pour acheter, vendre et échanger des cryptomonnaies. En fait, certaines des principales plateformes, comme on peut le voir dans la Binance avis, ont leur propre jeton, en plus d’offrir une grande variété de marchés et de produits.

Faire la différence

Les FinTech n’ont pas seulement cherché à proposer de nouveaux produits. Leur objectif principal a été d’innover, certes, mais la plupart du temps à travers des services qui existaient déjà. Il s’agit d’une approche différente, exploitant la technologie disponible, l’appliquant avec créativité, s’adaptant aux nouvelles préférences des utilisateurs et plaçant le client au centre du service. Comment ? En créant des applications simples, intuitives, sûres et agiles. Les avancées techniques ont permis d’automatiser de nombreux processus de ce secteur, ce qui signifie une plus grande efficacité et des coûts moindres (impliquant des commissions plus basses).

Pour ce faire, des outils de dernière génération tels que la blockchain ou l’intelligence artificielle sont utilisés. Précisément, cette dernière, apparue récemment, permet une plus grande personnalisation du service et une plus grande rapidité opérationnelle, avec une énorme capacité à analyser de grandes quantités de données (ce qui est également utile pour prévenir les fraudes et les atteintes à la sécurité). C’est là qu’apparaît l’une des grandes qualités des FinTech : l’amélioration grâce à l’application constante de la technologie. L’arrivée future du Metavers va également impliquer un nouvel univers où les FinTech pourront proposer leurs services.

Avantages par rapport au modèle classique

Comme nous l’avons expliqué, les FinTech se concentrent sur l’application pratique de la technologie pour offrir des services avancés et innovants. L’une de leurs principales avantages est l’accessibilité. Même si les entités traditionnelles se sont numérisées, ces start-ups restent plus accessibles ; en partie parce que leurs environnements numériques sont plus simples et plus confortables. Elles sont également très compétitives en termes de tarifs, grâce à l’optimisation des processus, mais aussi en raison de la concurrence et du fait que leur infrastructure n’est pas basée sur l’environnement physique.

Une autre caractéristique majeure de ces nouvelles entreprises est la façon dont elles voient le client. Leur objectif est très clair : elles veulent que le client continue avec elles parce qu’il le souhaite, pas parce que c’est une obligation. C’est pourquoi elles s’efforcent de faire sentir à l’utilisateur qu’il est le protagoniste ; en lui offrant des options, mais sans le presser d’acheter des produits qui pourraient ne pas l’intéresser. Les entreprises traditionnelles du secteur financier, en revanche, ont toujours exercé une plus grande pression sur le client pour atteindre des objectifs commerciaux.

Cela ne signifie pas que les FinTech n’ont pas de plus en plus de produits et de services disponibles. En fait, elles rendent le marché financier plus accessible à une partie importante de la société. Mais elles préfèrent gagner la confiance du client pour obtenir plus de volume d’affaires.

Les clients changent de point de vue

Le pourcentage de consommateurs utilisant les FinTech est en augmentation. Par exemple, l’année dernière, il y avait autant de paiements numériques que par cartes de crédit. Et de nombreuses plateformes de paiement numérique appartiennent à ces start-ups. Comme expliqué précédemment, il y avait initialement quelques craintes de changement. Mais l’utilisation de ces services numériques s’est répandue et n’est plus quelque chose qui attire seulement les générations plus jeunes. De nombreuses entreprises consomment ces services et intègrent les FinTech dans leurs activités. C’est pourquoi leur utilisation devient de plus en plus courante et la confiance en ces nouvelles entreprises technologiques s’est accrue.

Par conséquent, on peut observer une tendance vers le modèle des FinTech. C’est pourquoi certaines entreprises traditionnelles veulent copier leurs stratégies et leurs environnements numériques. Bien sûr, il reste de nombreux défis. Tout le monde n’a pas accès à la technologie nécessaire. De plus, la législation n’est pas suffisamment mise à jour. Il est également possible que plusieurs petites FinTech soient absorbées ou disparaissent, car le marché peut ne pas être assez grand. Mais ce qui semble clair, c’est que ces start-ups gagnent du terrain par rapport à d’autres options classiques. Et elles le font en apportant des solutions satisfaisantes aux consommateurs, qui leur font de plus en plus confiance.

ARTICLES LIÉS