Influencer la santé par la pensée

Pensez-y. Ton cerveau est toujours « sur ». Il prend soin de vos pensées et de vos mouvements, de votre respiration et de votre rythme cardiaque, de vos sens — il fonctionne dur 24/7, même pendant que vous dormez. Cela signifie que votre cerveau a besoin d’un approvisionnement constant en carburant. Ce « carburant » provient des aliments que vous mangez — et ce qu’il contient fait toute la différence. Autrement dit, ce que vous mangez affecte directement la structure et la fonction de votre cerveau et, en fin de compte, votre humeur.

Comme une voiture chère, votre cerveau fonctionne mieux quand il n’obtient que du carburant premium. Manger des aliments de haute qualité qui contiennent beaucoup de vitamines, de minéraux et d’antioxydants nourrit le cerveau et le protège du stress oxydatif — les « déchets » (radicaux libres) produits lorsque l’organisme utilise de l’oxygène, ce qui peut endommager les cellules.

Malheureusement, tout comme une voiture chère, votre cerveau peut être endommagé si vous ingérez autre chose que du carburant premium. Si les substances provenant du carburant « de faible qualité » (par exemple, ce que vous obtenez des produits transformés ou raffinés aliments) arriver au cerveau, il a peu de capacité à se débarrasser d’eux. Les régimes riches en sucres raffinés, par exemple, sont nocifs pour le cerveau. En plus d’aggraver la régulation de l’insuline de votre corps, ils favorisent également l’inflammation et le stress oxydatif. De nombreuses études ont révélé une corrélation entre un régime alimentaire riche en sucres raffinés et une altération de la fonction cérébrale — et même une aggravation des symptômes de troubles de l’humeur, comme la dépression.

C’ est logique. Si votre cerveau est privé d’une nutrition de bonne qualité, ou si des radicaux libres ou des cellules inflammatoires nuisibles circulent dans l’espace clos du cerveau, ce qui contribue davantage à la lésion du tissu cérébral, il faut s’attendre à des conséquences. Ce qui est intéressant, c’est que pendant de nombreuses années, le domaine médical n’a pas pleinement reconnu le lien entre l’humeur et la nourriture.

Aujourd’hui, heureusement, le domaine en plein essor de la psychiatrie nutritionnelle constate qu’il y a de nombreuses conséquences et corrélations entre non seulement ce que vous mangez, ce que vous ressentez, et comment vous vous comportez finalement, mais aussi les types de bactéries qui vivent dans votre intestin.

Comment les aliments que vous mangez affectent votre ressenti

La sérotonine est un neurotransmetteur qui aide à réguler le sommeil et l’appétit, à médier les humeurs et à inhiber la douleur. Comme environ 95% de votre sérotonine est produite dans votre tractus gastro-intestinal, et que votre tractus gastro-intestinal est bordée de cent millions de cellules nerveuses, ou neurones, il est logique que le fonctionnement interne de votre système digestif ne vous aide pas seulement à digérer les aliments, mais aussi à guider vos émotions. De plus, la fonction de ces neurones — et la production de neurotransmetteurs comme la sérotonine — est fortement influencée par les milliards de « bonnes » bactéries qui composent votre microbiome intestinal. Ces bactéries jouent un rôle essentiel dans votre santé. Ils protègent la muqueuse de vos intestins et assurent une forte barrière contre les toxines et les « mauvaises » bactéries ; ils limitent l’inflammation ; ils améliorent la façon dont vous absorbez et ils activent les voies neuronales qui se déplacent directement entre l’intestin et le cerveau.

Des études ont comparé les régimes « traditionnels », comme le régime méditerranéen et le régime traditionnel japonais, à un régime typique « occidental » et ont montré que le risque de dépression est inférieur de 25 à 35 % chez les personnes qui consomment un régime traditionnel. Les scientifiques expliquent cette différence parce que ces régimes traditionnels ont tendance à être riches en légumes, fruits, céréales non transformées, poissons et fruits de mer, et ne contiennent que de modestes quantités de viandes maigres et de produits laitiers. Ils sont également vides d’aliments transformés et raffinés et de sucres, qui sont des aliments de base du régime alimentaire « occidental ». De plus, bon nombre de ces aliments non transformés sont fermentés et agissent donc comme des probiotiques naturels.

Cela peut vous sembler invraisemblable, mais la notion que les bonnes bactéries non seulement influencent ce que votre intestin digère et absorbe, mais qu’elles affectent également le degré d’inflammation dans tout votre corps, comme ainsi que votre humeur et votre niveau d’énergie, gagne en traction parmi les chercheurs.

Psychiatrie nutritionnelle : Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Commencez à faire attention à ce que vous ressentez de manger différents aliments — pas seulement dans le moment, mais le lendemain. Essayez de manger un régime « propre » pendant deux à trois semaines, ce qui signifie couper tous les aliments transformés et le sucre. Voyez ce que vous ressentez. Ensuite, introduisez lentement des aliments dans votre alimentation, un par un, et voyez ce que vous ressentez.

Lorsque certaines personnes « nettoient », elles ne peuvent pas croire à quel point elles se sentent mieux à la fois physiquement et émotionnellement, et à quel point elles ressentent alors lorsqu’elles réintroduisent les aliments qui sont connus pour améliorer l’inflammation.

Faire crédit à son assureur automobile

Au cours des dernières années, les Canadiens s’intéressent de plus en plus à leurs cotes de crédit et à la façon dont un bon (ou un mauvais) crédit peut influer sur leur capacité d’obtenir du financement pour les principaux achats de la vie, comme les prêts hypothécaires et les prêts de véhicules. Mais saviez-vous que votre cote de crédit peut également être utilisée par les compagnies d’assurance pour déterminer le montant qu’elles vous factureront pour leurs produits ? Au Canada, si un assureur peut accéder à votre cote de crédit et pour quels types d’assurance varient selon la province, alors examinons où, pourquoi et comment votre cote de crédit jouera un rôle dans la détermination de votre taux d’assurance-automobile.

Votre cote de crédit affectera-t-elle votre taux d’assurance automobile ?

La réponse courte est non. Si vous êtes un résident de l’Ontario dont la cote de crédit est médiocre, cela n’aura pas d’incidence sur l’abordabilité de l’achat d’une assurance-automobile. En Ontario, les fournisseurs d’assurance-automobile ne sont pas autorisés à accéder à votre cote de crédit pour déterminer vos primes d’assurance. Toutefois, les assureurs peuvent accéder à votre cote de crédit à calculer vos primes d’assurance habitation.

Pourquoi certaines compagnies d’assurance utilisent-elles les scores de crédit pour déterminer les taux ?

les assureurs de l’Ontario peuvent utiliser des renseignements sur la cote de crédit lorsqu’ils souscrivent une police d’assurance habitation parce qu’ils croient qu’il existe une association entre un client qui a un bon crédit et d’autres caractéristiques qui réduisent le risque de présenter une réclamation, comme le maintien des projets d’entretien et de réparation de la maison. Dans les provinces, les assureurs qui autorisent les vérifications de crédit pour souscrire des polices d’assurance-automobile utilisent les cotes de crédit pour déterminer les taux de la même façon. De nombreux assureurs réclament des corrélations entre un bon crédit, des véhicules bien entretenus et une conduite encore plus sûre.

Si vous avez un bon crédit et que votre compagnie d’assurance est en mesure et prête à utiliser le crédit comme facteur dans le calcul de vos primes, vous recevrez probablement une réduction du montant que vous payez pour la couverture d’assurance. D’autre part, certains intervenants de l’assurance soutiennent que l’utilisation du crédit de cette façon rend injustement une assurance moins abordable pour les personnes qui ont déjà des difficultés financières ainsi que pour les jeunes et les immigrants canadiens récents.

Quelle partie de la cote de crédit les assureurs utilisent-ils pour déterminer le bon crédit ?

Déterminer un bon crédit du point de vue d’un fournisseur d’assurance n’est pas la même chose que déterminer si vous êtes bien apte à un prêt automobile ou à une hypothèque. Les compagnies d’assurance examinent une composante de votre cote de crédit appelée « cote d’assurance fondée sur le crédit ». Les cotes d’assurance basées sur le crédit sont conçues pour prédire la probabilité de déposer une réclamation d’assurance, tandis que d’autres mesures de pointage de crédit sont conçues pour prédire la probabilité qu’un client ne paie pas ses paiements de prêt.

Comment les restrictions imposées par l’Ontario à l’utilisation des cotes de crédit pour l’assurance automobile se comparent-elles à celles des autres provinces ?

En ce qui concerne les cotes de crédit et les taux d’assurance-automobile, l’Ontario et Terre-Neuve-et-Labrador ont des polices semblables. Les deux provinces ont des lois conçues pour : empêcher les compagnies d’assurance d’utiliser votre cote de crédit pour déterminer le montant que vous paierez pour l’assurance automobile. En Alberta et au Québec, les fournisseurs d’assurance-automobile ne peuvent accéder aux scores de crédit des clients qu’avec leur permission. En Nouvelle-Écosse et en Saskatchewan, aucun règlement n’empêche les compagnies d’assurance d’examiner la cote de crédit d’un client. Les industries de l’assurance réglementées par les provinces du Manitoba et de la Colombie-Britannique n’ont pas non plus de réglementation sur la façon dont les cotes de crédit peuvent être utilisées par les assureurs automobiles.

En raison de la réglementation différente concernant l’utilisation des cotes de crédit pour calculer le risque lié à la police d’assurance-automobile partout au Canada, il est important de vérifier si votre compagnie d’assurance a utilisé votre cote de crédit pour calculer vos primes d’assurance. En tant que client, vous avez le droit de connaître les renseignements personnels qu’une compagnie d’assurance utilise pour déterminer le montant que vous paierez pour la couverture.

Nous espérons que ces informations vous ont aidé à mieux comprendre un autre outil que votre fournisseur d’assurance pourrait utiliser pour calculer vos primes d’habitation ou d’automobile. Peu importe si vous avez un crédit bon, moyen ou médiocre, savoir si et comment il est utilisé par les assureurs potentiels peut vous aider à prendre les meilleures décisions en matière d’assurance en fonction de votre situation et de vos besoins.

Si vous êtes à la recherche d’une offre sur l’assurance habitation et l’assurance automobile, nous vous invitons à commencer avec un devis en ligne. Lorsque vous souscrivez une assurance habitation et automobile par l’entremise des Services financiers de la Baie d’Hudson et de l’assurance aha, vous serez admissible à recevoir 4 000 points de récompense de la Baie d’Hudson

Renseignez-vous sur la couverture de l’assurance habitation et automobile en Ontario et commencez avec un devis en ligne ou appelez-nous au 1 855 242 6822..

1 Chaque offre de points Rewards Baie d’Hudson est limitée à un compte Récompenses par foyer. Les points de récompense seront émis dans un délai de quatre à six semaines.

Lorsque vous utilisez une carte de crédit valide émise au Canada pour payer vos primes mensuelles, vous gagnez 1 000 points Rewards lorsque vous vous inscrivez à un avantage de 200$ par mois ; 2 000 points Rewards pour un avantage de 250$ par mois ; 4 000 points Rewards pour un avantage de 500$ ; 6 000 points Rewards pour un avantage de 750$ par mois et 8 000 points Rewards pour un avantage de 1 000$ par mois.

Gagnez jusqu’à 8 000 points Rewards à la date anniversaire de votre contrat. Les points de récompense ne seront pas évalués au prorata si vous annulez avant la date d’anniversaire.

Comment contrôler sa voiture rapidement ?

Mon moniteur de conduite me répète constamment ceci : « La chose la plus importante ? Faites que la voiture fasse ce que vous voulez. »

Lorsque vous commencez à conduire pour la première fois, vous avez l’impression de rouler sur la route à un rythme incontrôlé et c’est seulement de la chance que vous n’ayez encore frappé personne.

Mais une fois que vous êtes satisfait des commandes, vous pouvez vous initier au véritable métier de conduite : apprendre toutes les règles qui assurent la sécurité de tout le monde sur la route. On y arrivera.

Les pédales

Il y a 3 pédales sur le sol du côté conducteur de votre voiture, que vous utiliserez pour contrôler la puissance et la vitesse de la voiture : l’accélérateur, le frein à pied et l’embrayage.

Votre voiture n’ira nulle part sans eux, alors soyez sympa et amical avec vos pédales.

  1. L’ accélérateur

    La pédale à l’extrême droite est l’accélérateur ou « le gaz » et vous devriez toujours utiliser votre pied droit pour celui-ci.

    Votre accélérateur ne exactement ce qu’il dit sur la boîte – c’est ce que vous utilisez pour accélérer votre voiture. Plus vous appuyez sur l’accélérateur, plus vite le moteur tourne et plus vite votre voiture va.

    Gardez à l’esprit que c’est une pédale très sensible. Vous n’avez qu’à pousser un peu votre pied vers le bas pour aller plus vite, de sorte que le placement du pied est important pour garder le contrôle. Talon droit sur le sol de la voiture, en utilisant la balle de votre pied et vos orteils pour appuyer doucement sur l’accélérateur.

  2. Le frein à pied

    Le milieu de vos 3 pédales est votre frein à pied. Lorsque vous l’utilisez, deux voyants rouges s’allument automatiquement à l’arrière de votre voiture pour alerter les conducteurs derrière vous.

    Vous devriez utiliser votre pied droit pour actionner votre frein à pied ainsi que l’accélérateur (ce qui est logique – si vous essayez d’accélérer et de freiner en même temps, quelque chose ne va pas !).

    Évitez d’estampiller la pédale de frein à pied – poussez-la progressivement jusqu’à ce que la voiture s’arrête. Ceci vous aidera à vous arrêter bien et en douceur, ce qui vous donne le temps de vous préparer pour votre prochain déménagement et donne aussi une chance aux autres usagers de la route.

    En savoir plus sur l’arrêt d’une voiture en toute sécurité.

  3. L’ embrayage

    Comme vous conduisez votre voiture plus vite, vous devez la mettre dans un rapport plus élevé. Même lorsque vous voulez perdre de la vitesse : pour ralentir votre voiture, vous devez aussi descendre les vitesses.

    Pour changer de vitesse :

    1. Mettez votre embrayage vers le bas
    2. Déplacer le levier dans la bonne position
    3. Graaaadually ramener l’embrayage vers le haut et accélérer un peu

    Vous ne pouvez changer de vitesse que lorsque votre embrayage est en panne (votre voiture fera un bruit de meulage horrible si vous essayez sans) et vous devrez utiliser l’embrayage à chaque fois que vous arrêtez votre voiture.

    À part ça, tu ne devrais pas avoir ton pied toucher l’embrayage du tout. Avoir votre voiture en vitesse est ce qui vous donne le contrôle de votre véhicule et si votre embrayage est en panne, il signifie que votre voiture n’est pas en vitesse.

    Le cabotage :

    Garder votre embrayage vers le bas pendant que vous conduisez est appelé cabotage et c’est dangereux parce que vous avez moins de contrôle sur la voiture. Pour plus d’aide sur la façon de contrôler votre voiture, lisez notre guide de contrôle de l’embrayage.

Le frein à main

Vous devez utiliser votre frein à main lorsque vous allez être arrêté pendant plus de quelques secondes. Ceci est utile pour les petites choses comme ne pas retourner dans une Porsche.

Votre frein à main vous donne un peu plus de sécurité – vous pouvez être assuré qu’avec votre frein à main, votre voiture n’ira nulle part. Il donne également à vos pieds un peu de repos si vous êtes arrêté dans la circulation.

Il est particulièrement important de se souvenir de votre frein à main lorsque vous vous arrêtez sur une colline. Lors de votre test, votre examinateur peut tirer vers le haut et repartir sur une colline, et il voudra vous voir utiliser correctement votre frein à main.

Il rend également les départs de colline un peu plus facile car vous pouvez vous concentrer sur votre point de morsure et appuyer sur l’accélérateur sans vous soucier de retirer votre pied du frein trop tôt. Je vis sur une colline, donc moi et le frein à main sont très bons amis.

Le volant

Nous avons parlé de la façon de faire bouger votre voiture : votre volant est ce qui fait que la voiture va là où vous le souhaitez. Sous-estimé.

Si vous imaginez votre volant comme un cadran d’horloge, vous devriez placer vos mains dans les positions 10 et 2 pour vous donner le plus de contrôle.

Lorsque vous tournez la roue, essayez de la nourrir entre vos mains plutôt que de croiser vos bras les uns sur les autres pour tourner. C’est plus sûr de cette façon que vos mains restent sur le volant en tout temps, plutôt que d’attacher vos bras à un nœud.

Citation directe d’un forum d’instructeur de conduite : « Si l’airbag s’éteint alors que les mains croisées, le visage est impressionné. » Aïe. Si vous êtes parfois un peu floue sur votre gauche et votre droite (et je dis seulement cela parce que je suis en fait), c’est le moment de réviser. Lorsque vous voulez tourner à gauche, tournez le volant vers la gauche. Idem à droite. Tu l’as eu ?

Obtenez plus de conseils pour réussir votre test de conduite dans le Guide des jeunes conducteurs.

Comment choisir un concessionnaire automobile ?

Comment décidez-vous de quel concessionnaire automobile acheter ? Consultez ce guide pour savoir comment choisir le meilleur concessionnaire automobile à acheter.

Les États-Unis ne manquent pas de concessionnaires automobiles.

En fait, il y en a près de 17 000 dans tout le pays.

De plus, ce chiffre n’inclut pas la pléthore de concessionnaires de voitures d’occasion qui sont également en activité. Vous espériez une voiture d’achat ? Ajouté ensemble, vous avez clairement un énorme choix !

C’ est bon et mauvais.

Le bon ? Beaucoup de choix signifie qu’il y a presque certainement le bon véhicule pour vous.

Le mauvais ? Avec tant d’options à votre disposition, comment savez-vous où aller pour la trouver ?

Pire encore, aller au mauvais endroit peut conduire à toutes sortes de problèmes sur la route. Nous voulons vous aider ! Il y a certaines choses à rechercher au moment de décider où acheter. Vous souhaitez en savoir plus ?

Continuez à lire pour découvrir 7 principales considérations pour choisir le meilleur concessionnaire automobile pour vos besoins spécifiques.

1. Le bon prix

Allons-y, tout le monde aime une bonne affaire.

Les chances sont assez élevées que le prix va être un facteur lors de la sélection d’un concessionnaire. Il ne sert à rien d’aller quelque part avec une sélection de voitures hors de votre gamme de prix. De même, un terrain de voiture d’occasion avec des véhicules économiques peut ne pas être idéal non plus.

Après tout, les voitures moins chères ont tendance à être plus âgées et moins fiables.

L’ astuce est de trouver un équilibre entre coût et qualité. Trouvez des concessionnaires avec des voitures dans votre fourchette de prix. Si vous avez X montant d’argent, alors seulement les concessionnaires fréquents avec des options abordables.

2. La disponibilité

Il ne sert à rien de voyager chez un concessionnaire qui est faible en stock.

Ce serait comme faire l’épicerie hebdomadaire avec rien sur les étagères.

Au lieu de cela, vous voulez trouver un concessionnaire avec des options abondantes dans leur lot. Il devrait être une florissante et animée marché avec des voitures et des clients abondants.

Personne ne veut se sentir restreint dans ses options. Moins de voitures peuvent exercer une pression pour accepter un véhicule de qualité inférieure. Souviens-toi, tu vas dépenser des milliers de dollars. Vous voulez vous assurer d’acheter quelque chose dont vous êtes heureux.

Plus de choix signifie que vous avez plus de chances de trouver la voiture parfaite. De même, lorsque vous voulez une voiture spécifique, rendez-vous chez un concessionnaire spécialisé ! Si vous êtes sur un Chrysler, alors un concessionnaire Chrysler est plus susceptible d’avoir ce que vous cherchez.

3. La réputation

Ces jours-ci, grâce à Internet, vous pouvez en apprendre beaucoup sur presque n’importe quel service à l’avance.

Pensez à choisir un restaurant.

TripAdvisor est le premier port d’escale pour presque tous ceux qui recherchent un endroit idéal pour manger. Les commentaires et les notes des clients précédents permettent de décider du meilleur endroit où aller.

Prenez la même attitude lorsque vous décidez de votre concession.

Les chances sont que leur réputation les précédera. Rendez-vous sur Google et recherchez les avis du concessionnaire en question. Vous pouvez obtenir une compréhension facile de leur qualité et de leur service.

Bien sûr, de nombreuses critiques doivent être prises avec une pincée de sel. C’est la nature humaine de laisser des commentaires quand nous sommes mécontents ! Beaucoup plus de clients heureux peuvent être venus avant ces quelques clients malheureux.

4. Le service à la clientèle

Le service à la clientèle est une grosse affaire.

Les meilleurs concessionnaires offriront un service de haute qualité à tous ceux qui viennent. Bien sûr, les revues en ligne sont un bon moyen de vérifier à l’avance les normes de service à la clientèle !

Cependant, pourquoi ne pas aller chez le concessionnaire local pour faire le bilan pour vous-même ?

D’ une part, vous aurez une idée de ce qui est disponible. Vous découvrirez également les niveaux de service auxquels vous pouvez vous attendre. Des représentants serviables et accueillants aident à faciliter la confiance. Il est difficile de surestimer la valeur de cela lors d’un gros achat.

Tu vas payer beaucoup. d’argent sur votre nouvelle voiture. Vous voulez vous sentir à l’aise d’acheter un véhicule légitime et de haute qualité. Plus souvent qu’autrement, un niveau élevé de confiance vous aidera lors de la remise de votre argent.

5. La première impression

Les instincts intestinaux n’ont pas toujours raison.

Mais, le plus souvent qu’autrement, ils valent la peine d’être pris en compte.

Il vaut toujours la peine de rendre visite au concessionnaire en question. Quand vous y serez, faites attention à votre première impression.

Les panneaux d’avertissement incluent des employés malheureux, des terrains sales et des ateliers désordonnés.

Les meilleures entreprises connaissent l’importance d’une première impression. C’est pourquoi ils s’efforcent d’en cultiver un positif ! Ils tiendront tous les arrêts pour rendre votre expérience formidable. Tout devrait se sentir propre, bien organisé et accueillant. Les employés devraient être utiles (encore une fois, le service à la clientèle est essentiel !) et heureux aussi.

Une mauvaise ambiance de la concession ? Passez à la suivante.

6. Le Publicité

La qualité parle souvent d’elle-même.

C’ est pourquoi les critiques et la réputation peuvent vous en dire autant sur les normes d’un concessionnaire.

Les mots se répandent lorsque les clients sont satisfaits.

De même, méfiez-vous lorsque les concessionnaires vous enfoncent leurs services dans la gorge ! Si cela semble trop beau pour être vrai, alors c’est probablement le cas. Bien sûr, tous les concessionnaires annonceront leur entreprise. Mais le style de cette publicité peut être révélateur.

Les annonces bruyantes et bruyantes de style appât sont favorisées par les entreprises sans scrupules. Ils doivent faire quelque chose pour attirer votre attention ! Les concessionnaires réputés tiendront parti de leur position sur le marché, laisseront leur marque parler d’elle-même et vous laisseront décider.

7. L’approche des ventes

Voici un point similaire :

Quelle est leur approche commerciale ?

Il y a de fortes chances que ça corresponde à leur publicité. Soyez prudent face aux tactiques de vente agressives. Rappelez-vous, c’est un marché acheteur. Vous pouvez décider si cette voiture est juste. Ne laissez pas un vendeur vous convaincre de quelque chose dont vous n’êtes pas sûr.

Vous pouvez absolument dire non !

Vous vous sentez mal à l’aise à propos de leurs ventes ? Alors écoutez votre instinct et allez ailleurs.

Réflexions finales sur le meilleur concessionnaire automobile

Là, vous l’avez : 7 considérations de haut niveau pour vous aider à choisir le meilleur concessionnaire automobile pour vous !

Il y a des milliers et des milliers de concessionnaires aux États-Unis.

Cela équivaut à une énorme quantité de choix pour trouver la bonne voiture. Ce n’est pas toujours une mauvaise chose. Mais, grâce au paradoxe du choix, il peut certainement rendre plus difficile de décider quel est le meilleur.

Heureusement, il y a certains signes d’un concessionnaire de qualité à rechercher. Espérons que ce post a mis en évidence les principaux ! Gardez-les à l’esprit et vous serez en route vers une superbe voiture neuve en un rien de temps.

Vous voulez plus d’articles comme celui-ci ? Rendez-vous à la section Achats de voiture du blognow !

Comment choisir une assurance automobile ?

[ et_pb_section fb_built= » 1″ _builder_version= » 3.22″] [et_pb_row _builder_version= » 3.25″ background_size= » initial » background_position= » top_left » background_repeat= » repeat »] [et_pb_column type= » 4_4″ _builder_version= » 3.#8243 ; custom_padding= » ||| » custom_padding__hover= » ||| »] [et_pb_text _builder_version= » 4.3.4″ text_font= » Montserrat|||||||| » text_font_size= » 16px »]

Saviez-vous que chaque année, 2 millions de personnes sont blessées dans des accidents de voiture ? La seule façon d’être prêt est d’avoir la bonne assurance automobile. Pourtant, obtenir la meilleure offre lorsque vous choisissez votre assurance peut être difficile.

Si vous êtes ici, cela signifie que vous voulez apprendre à choisir l’assurance automobile. Ce n’est pas aussi compliqué que vous pourriez le penser. La clé est d’avoir les bonnes informations en main.

Vous ne savez pas par où commencer ? Nous vous avons couvert.

Voici votre guide de débutant sur la façon de choisir la bonne assurance automobile :

Comment choisir l’assurance voiture****0

La meilleure façon de gérer un accident de voiture est d’avoir la bonne assurance automobile. Vous pensez peut-être que pour avoir la meilleure couverture, vous devrez payer un prix élevé. Mais ce n’est peut-être que l’un des nombreux mythes de l’assurance automobile qui flottent autour.

Voici quelques étapes simples que vous devriez suivre pour choisir la meilleure offre d’assurance automobile :

Recherche, recherche et plus de recherche

Lorsque vous choisissez une assurance voiture, ne choisissez pas la première option que vous entendez. Vous devriez faire des recherches avant de décider quelle couverture. Quel type de couverture voulez-vous ?

Quels transporteurs offrent cette couverture ? Quelles sont les exigences de votre État en matière d’assurance ? Voici quelques-unes des questions qui peuvent vous donner une meilleure idée.

Un agent d’assurance peut vous aider à découvrir quelle couverture est la bonne pour vous. Tous les transporteurs ne se ressemblent pas, c’est donc une bonne idée de rechercher quelle entreprise peut vous offrir la couverture.

En outre, vous devriez examiner vos exigences d’assurance de l’État. Assurez-vous que votre couverture est conforme à ces lois. Vous pourriez avoir des problèmes si votre police ne répond pas à ces exigences.

Comparer les devis et les transporteurs d’assurance

Après avoir fait vos recherches, vous devez obtenir des devis de sociétés. Si vous renouvelez votre couverture, vous devriez faire un examen annuel de votre couverture en comparant le prix de renouvellement avec d’autres concurrents.

De cette façon, vous pouvez confirmer que vous obtenez le meilleur tarif. Vous devriez comparer les prix et la couverture lors de la sélection de l’assurance voiture.

Si vous envisagez de détenir plus d’un type d’assurance, vous devriez envisager de grouper vos polices d’assurance. De nombreuses agences d’assurance offrent de meilleurs tarifs si plusieurs produits d’assurance sont groupé.

Regardez les différentes options de franchise d’assurance

La franchise d’assurance de votre police correspond au montant que vous paierez dans une réclamation avant que l’assurance ne commence à payer les dommages. Plus votre franchise est moins coûteuse, plus vous payerez pour votre police d’assurance.

Peut-être que la police qui vous est offerte a une franchise de 100$. Pour la plupart des gens, cette franchise est trop faible. Pouvez-vous payer une franchise de 500$ ?

Si votre réponse est oui, vous devriez demander une police avec une franchise plus élevée. Les entreprises ne devraient pas avoir de problème à vous proposer des devis avec différentes franchises. De cette façon, vous aurez une idée plus claire de ce qui est la meilleure option pour vous.

Pouvez-vous choisir la bonne assurance auto sans casser votre compte bancaire ?

Oui, vous pouvez choisir la bonne assurance automobile sans dépenser de grosses sommes d’argent. N’oubliez pas de vous concentrer sur la comparaison des guillemets, le la couverture dont vous avez besoin, et la franchise que vous voulez.

Nous sommes convaincus que si vous suivez notre guide d’assurance automobile, vous obtiendrez la meilleure affaire.

Vous voulez obtenir la meilleure offre d’assurance automobile ? On peut vous aider !

Remplissez notre formulaire de devis pour obtenir vos tarifs dès aujourd’hui !

8 Conditions d’assurance automobile que vous devez connaître avant d’acheter une police

Faire des achats pour votre première politique automobile peut être écrasante. D’autant plus qu’il peut être difficile d’analyser le lingo d’assurance difficile et obscur que vous acquérez vos devis.

Voici huit conditions d’assurance automobile que vous devriez surveiller, ainsi que de brèves explications sur ce qu’elles signifient pour vous et votre véhicule.

1. Déductible

Votre franchise correspond au montant d’argent que vous acceptez de payer de votre poche avant que votre couverture couvre le reste de la réclamation.

Disons que vous êtes dans un accident cela cause des dommages d’une valeur de 5 000$. Si vous avez une franchise de 2 5000$, vous devrez payer un joli sou avant que votre assureur ne couvre le reste.

Plus votre franchise est faible, moins vous devez payer. Cependant, une réduction des franchises peut signifier des taux mensuels plus élevés, donc c’est un peu un compromis.

2.

Premium Bien que le terme « prime » puisse sembler un peu intimidant, il est en fait assez simple. Votre prime correspond simplement au montant que vous payez pour garder votre ou vos véhicules assurés auprès de votre transporteur.

3. Couverture complète

Une couverture complète couvre les dommages causés à votre véhicule qui ne sont pas directement causés par un accident de voiture. Cela peut inclure des choses comme les actes de la nature, le vol, le vandalisme, et plus encore.

C’ est toujours une bonne idée d’obtenir une couverture complète juste pour donner à votre véhicule une couche supplémentaire de protection.

4. Écart

Couverture Acheter une nouvelle voiture est une expérience passionnante, mais prendre un prêt automobile est une question entièrement différente. Votre voiture est un investissement, et vous devez protéger.

Si vous vous trouvez dans un accident avant le remboursement de votre prêt, vous devrez couvrir le reste du prêt.

Sauf si vous avez une couverture d’écart, c’est-à-dire. Avec une couverture d’écart, si votre nouveau véhicule subit suffisamment de dommages pour justifier qu’il soit total, votre assureur accepte de couvrir le reste de votre prêt.

5. Numéro d’identification du véhicule (NIV)

Avant de pouvoir obtenir un devis d’assurance automobile, vous devrez fournir quelques détails. L’un des détails les plus importants est le NIV ou le numéro d’identification de votre véhicule.

Ce numéro utile indique l’historique de votre voiture. Sa marque, son modèle, et même les schémas de base d’une grande partie de ce qui est sous le capot avant.

6. Blessures corporelles

Couverture Même si personne n’espère jamais qu’ils sont dans un accident automobile, des accidents se produisent. Dans le cas où une ou plusieurs parties en cause sont blessées, la couverture en cas de préjudice corporel paie les dommages qui en résultent.

7.

Couverture Tout le jargon d’assurance que vous rencontrerez, c’est peut-être le plus facile à comprendre. Votre couverture fait simplement référence à ce qui est ou n’est pas couvert par votre police actuelle.

Veuillez noter que vous pouvez ajuster votre couverture à tout moment si vous estimez que votre couverture actuelle est trop ou trop faible.

8. Réclamation

En cas d’accident, vous devrez déposer une réclamation auprès de votre assureur. Votre réclamation contient tous les détails de l’événement, y compris l’heure de l’accident, les dommages subis et qui ou ce qui était en faute.

Vous voyez… acheter une police d’assurance automobile n’a pas besoin d’être intimidant, surtout maintenant que vous connaissez ces huit conditions communes d’assurance automobile.

Prêt à trouver une couverture adaptée à vos besoins ? Entrez en contact ou obtenez un devis dès aujourd’hui et voyez à quel point il est facile d’économiser.

5 Questions intelligentes à poser à votre compagnie d’assurance automobile

Il y a eu environ 6,3 millions d’accidents d’automobile en 2015 seulement. Personne n’a l’intention d’avoir un accident, tant de gens ne savent pas exactement quelles seraient leurs responsabilités financières s’ils en avaient un.

Primes, franchises, responsabilité. Beaucoup de terminologies que beaucoup de gens se contentent de jeter un coup d’œil en le lisant sur la paperasse.

Vous êtes-vous demandé si vous obtenez actuellement la meilleure affaire avec votre compagnie d’assurance automobile ? Vous êtes confus au sujet de certaines parties de votre police ? Bonne nouvelle.

Continuez à lire ci-dessous pour les cinq questions que vous devriez certainement poser à votre prochaine compagnie d’assurance.

1. De quelle couverture ai-je besoin ?

Une question de base, mais vous seriez surpris par le nombre de personnes qui ne connaissent pas la réponse. La réponse, cependant, dépendra du type de conducteur que vous êtes et où exactement vous vivez.

La plupart des États exigent une couverture de responsabilité civile. Ce montant couvre les coûts liés aux blessures, décès ou dommages résultant d’un accident. Certains États exigeaient également une protection des automobilistes non assurés ou sous-assurés.

Assurez-vous de parler avec l’agent des autres exigences ou de la couverture qui vous serait utile.

2. Qu’est-ce qui est réellement couvert ?

Entrer dans un accident ou trouver votre voiture endommagée dans un parking est une chose stressante. C’est pourquoi il est important de comprendre comment votre assurance fonctionnera avant que cela ne se produise.

Selon votre police d’assurance, il se peut que votre assurance ne couvre pas des choses comme les dépanneuses ou les voitures de location. Assurez-vous d’avoir une couverture collision, qui couvre le remplacement ou la réparation de votre voiture après un incident.

Une couverture complète est utile en cas de vandalisme ou de vandalisme. vol. Cela couvre également si vous frappez un cerf ou un autre animal et que vous avez besoin de travaux de réparation.

3. Quelles réductions puis-je obtenir de ma compagnie d’assurance automobile ?

Bien que votre prix premium soit principalement dicté par votre couverture et vos choix de franchise, il existe de nombreuses remises qui peuvent aider à réduire les coûts.

L’ un des moyens les plus courants d’enregistrer consiste à utiliser plusieurs stratégies. Si vous avez des locataires ou une assurance-vie avec la même compagnie que votre assurance automobile, ils vous accorderont souvent un rabais.

D’ autres rabais sur l’assurance automobile comprennent une conduite sécuritaire, de bonnes notes d’étudiants et des réductions sur les voitures hybrides. Vous pouvez également bénéficier d’un rabais si vous payez votre police en totalité plutôt qu’en partie tous les mois.

4. Dépenses hors de la poche

Assurez-vous de savoir quelle est votre franchise et soyez prêt à la payer. Disons qu’un accident vous laisse responsable de 2 000$ de dommages à votre propre voiture. Si la franchise de votre police est 3 000$, devine quoi ? Votre assurance ne couvrira rien.

5. Quel est l’impact de mon emploi sur la couverture ?

Lorsque vous présentez une demande d’assurance, vous divulguerez des renseignements sur les habitudes de conduite. Cela signifie jusqu’où se trouve votre trajet quotidien et la nature de votre travail.

Par exemple, de nombreuses polices ne couvriront pas votre voiture si vous l’utilisez pour des travaux de vente au moment d’un accident.

Assurer la meilleure affaire d’assurance

Vous devriez maintenant vous sentir beaucoup plus à l’aise de trouver la meilleure compagnie d’assurance automobile pour votre situation. Que vous soyez sur le point d’acheter votre première ou dixième voiture, comprendre votre assurance vous permettra d’économiser de l’argent à long terme.

Avez-vous encore quelques questions ? Consultez notre liste de conseils encore plus utiles dans le choix de la meilleure compagnie d’assurance automobile.

Top 5 conseils pour choisir la meilleure compagnie d’assurance automobile

L’ achat d’une assurance automobile est écrasante pour certains. Il y a tellement de termes, de types de politiques et de plans inconnus à choisir.

Cependant, près de 90 pour cent des conducteurs américains possèdent une assurance automobile. Avec les bons conseils, vous pouvez gérer quelque chose qui est si commun.

Lisez la suite pour un guide pour trouver la meilleure compagnie d’assurance automobile. Découvrez 5 conseils pour choisir une police d’assurance automobile de qualité à un tarif abordable.

1. Comparer les polices d’assurance automobile

D’ abord et avant tout, vous devez magasiner pour obtenir la meilleure couverture. Pour être clair, cela ne signifie pas trouver la politique la moins chère.

Au lieu de cela, vous souhaitez comparer les variables qui déterminent le prix. Des éléments comme les franchises et le montant de la couverture sont la véritable mesure d’une bonne police.

Le prix peut être un facteur déterminant entre deux polices ayant une couverture similaire. Cependant, l’assurance automobile est un produit où la qualité est plus importante que le coût.

2. Recherche de plaintes

Il y a les ressources disponibles pour les acheteurs pour effectuer des recherches sur la qualité de la couverture. Plus précisément, de nombreux États suivent la satisfaction des clients et les plaintes.

Un outil d’évaluation mis à la disposition des consommateurs est appelé un ratio de plaintes des consommateurs. Ce ratio fait le suivi du nombre de plaintes pour 1 000 demandes déposées à la compagnie d’assurance.

Chaque État est très long pour s’assurer que les plaintes futiles ne sont pas comptabilisées dans le rapport. Chaque plainte est justifiée avant de compter sur la notation de l’entreprise.

3. Vérifiez J.D. Power and Associates

En plus de l’agence de réglementation de votre État, J.D. Power and Associates est une autre source d’évaluation de la satisfaction de la clientèle. Au lieu de se contenter de plaintes, J.D. Power and Associates émettent une cote complète.

De nombreux facteurs sont pris en compte, notamment les options de police, le prix et la rapidité avec laquelle les réclamations sont traitées. Le service à la clientèle est également pris en compte dans la notation de l’entreprise.

4. Obtenir des références de vos amis et de votre famille

Vos amis et les membres de votre famille sont d’excellentes ressources à utiliser à la première personne. Demandez à vous de voir s’ils recommandent une compagnie d’assurance en particulier.

S’ il y a des problèmes de service à la clientèle, il est probable que vous en entendiez parler directement. En outre, ils peuvent vous orienter vers une fonctionnalité de politique populaire ou un moyen d’économiser de l’argent.

5. Consulter les experts

Certaines professions traitent régulièrement avec les compagnies d’assurance. Deux professionnels qui travaillent de façon interactive avec les compagnies d’assurance-automobile sont des avocats en blessures corporelles et des ateliers de carrosserie.

Si vous avez des contacts dans ces domaines de carrière, il est maintenant temps de contacter et d’obtenir des conseils d’experts. Par exemple, les ateliers de carrosserie ont une expérience de première main dans le processus de réclamation.

Dans de nombreux cas, leur paiement provient directement de la compagnie d’assurance. Vos amis de l’atelier de carrosserie vont savoir qui était un cauchemar à traiter.

Trouver la meilleure compagnie d’assurance automobile — l’emballage

Avec une certaine diligence raisonnable et des recherches sur Internet, vous êtes certain de trouver une excellente police d’assurance automobile. Des ressources telles que l’agence de réglementation de votre État ou J.D. Power and Associates vous fournissent des données précieuses.

Il s’agit également d’une stratégie efficace pour consulter les professionnels qui traitent fréquemment avec des compagnies d’assurance.

Lorsque vous êtes à la recherche de la meilleure compagnie d’assurance automobile, s’il vous plaît contactez-nous pour obtenir de l’aide.

[ /et_pb_text] [/et_pb_column] [/et_pb_row] [/et_pb_section]

Lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Le marché privé pour les voitures d’occasion peut être un champ de mines, les bons conseils pour acheter une voiture d’occasion sont inestimables lors d’un achat d’occasion. Pour chaque nouvelle voiture achetée en Irlande, près de 2,5 voitures d’occasion sont achetées. La décision d’acheter votre voiture d’occasion en privé par opposition à d’un concessionnaire est sans aucun doute digne d’attention. La complexité des voitures elles-mêmes, avec d’innombrables pièces sensibles et mobiles, signifie qu’il n’est pas toujours évident immédiatement ce qu’il faut rechercher lors de l’achat d’une voiture d’occasion. Cela est particulièrement vrai lors de l’achat de la voiture d’occasion en dehors d’un concessionnaire de confiance.

Que demander lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Savoir quoi demander lors de l’achat d’une voiture d’occasion est essentiel pour effectuer un achat éclairé. Exécutez ces questions devant le vendeur et voyez ce qu’ils ont à dire…

Je peux voir le journal de bord ?

C’ est une évidence. Lors de l’achat d’une voiture d’usage, vous aurez besoin de voir un journal de bord. Cela devrait toujours être la première question que vous posez lors d’une consultation, car le journal de bord va rapidement prouver la légitimité de la propriété.

La voiture a déjà été dans un accident ?

Après avoir regardé le journal de bord, demandez au vendeur si la voiture a déjà été dans un accident. Cela peut prendre le vendeur quelque peu hors de garde, mais la nature de sa réponse peut être un bon indicateur de l’honnêteté. Établir la véracité du vendeur est un excellent conseil lors de l’achat d’une voiture d’occasion.

Est-ce la peinture originale ?

Cela sert le même but que la dernière question. Vous cherchez à établir la fiabilité du vendeur avant notre prochaine question.

Est-ce que la voiture a un historique complet de service ? Je peux le voir ?

À condition que le vendeur ait le , vous devriez maintenant être en mesure de prouver si les deux dernières réponses que vous avez reçues étaient totalement honnêtes. Un historique de service complet est le meilleur moyen de savoir si la voiture a été soignée de façon constante. Un catalogue complet des travaux effectués jusqu’à présent sur la voiture est également un excellent moyen d’avoir une idée de la fiabilité de la voiture au fil du temps.

Est-ce que la voiture a un NCT en date ?

Le NCT est obligatoire et il incombe à tous les automobilistes de s’assurer que leur véhicule possède un certificat NCT à jour. Si une voiture approche de la date limite du NCT et que quelqu’un vend, il se peut que la voiture soit dépassée. Une voiture qui a récemment passé le NCT va, bien sûr, obtenir un prix plus élevé qu’une voiture d’occasion avec la NCT imminente.

Combien de propriétaires précédents a eu la voiture ?

Vous devriez être en mesure de trouver ces informations dans le journal de bord, mais c’est toujours une question révélatrice à poser. S’il y a eu beaucoup de propriétaires, il est peu probable que tous aient pris constamment soin de la voiture. Un ou deux propriétaires est préférable. Moins les propriétaires sont nombreux, plus le véhicule a de bonnes chances de conserver sa valeur.

Pourquoi vendez-vous cette voiture ?

Une question évidente mais importante ! Si la voiture d’occasion est en parfait état de marche, pourquoi la vendre ? Bien sûr, il y a beaucoup de raisons légitimes. Ils pourraient être mise à niveau, ont été offerts une voiture de société ou besoin d’un véhicule plus grand pour une famille grandissante etc Mais il est sage de mettre le vendeur sur place avec cette question et de voir ce qu’ils pourraient laisser glisser…

Pouvez-vous réduire le prix ?

Rien ne s’est aventuré, rien n’a gagné ! Personne ne fait de publicité au prix le plus bas. Essayez de commencer bas et arriver à un prix qui toutes les parties sont satisfaites.

Que rechercher lors de l’achat d’une voiture d’occasion

L’ un des conseils les plus cruciaux pour acheter une voiture d’occasion est de savoir ce qu’il faut chercher. Savoir ce qu’il faut rechercher lors de l’achat d’une voiture d’occasion est la première étape vers l’investissement dans la voiture qui vous convient. Si vous savez ce qu’il faut rechercher, les imperfections cosmétiques peuvent rapidement révéler des problèmes potentiellement plus graves avec la voiture.

Peinture

Vous devriez toujours essayer de prendre des dispositions pour rencontrer le vendeur de voiture d’occasion un jour sec. L’eau sur le corps de la voiture peut servir à déguiser de la peinture rugueuse ou des copeaux de pierres lâches. Lorsque vous regardez la voiture, vous devriez prendre quelques pas en arrière et considérer comment la lumière du soleil se reflète sur le corps de la voiture dans son ensemble. La couleur de la carrosserie de la voiture doit rester constante tout au long. Si vous trouvez que la peinture n’est pas uniforme, cela peut suggérer que la voiture a été s’est écrasé et réparé à bon marché. Lors de l’achat d’une voiture d’occasion, les dommages causés par l’accident devraient toujours déclencher des sonnettes d’alarme.

La peinture peut aussi donner des indices plus subtils sur l’histoire d’une voiture. Ouvrez la porte de la voiture et inspectez les supports de cadre de la porte de peinture qui verrouillent la porte sur la voiture. La peinture sur les supports correspond-elle à la peinture d’usine ? Si ce n’est pas le cas, la porte a probablement été remplacée. Si la porte a été remplacée après le marché, alors peut-être ce n’est pas la voiture la mieux utilisée pour vous.

Conseil supérieur :

Pendant que vous avez la porte ouverte, voyez si l’usure de l’intérieur de la voiture semble correspondre au kilométrage indiqué. Si le kilométrage est faible, mais que vous pouvez voir un levier de vitesse fortement usé ou d’autres dommages esthétiques à l’intérieur, l’horloge de kilométrage peut avoir été altérée.

Rouille

La rouille est une préoccupation majeure lors de l’achat d’une voiture d’occasion. La présence de rouille peut être un indicateur que certains des la structure de la voiture pourrait être considérablement affaiblie. La rouille peut également corroder et endommager certains des composants internes les plus essentiels de votre voiture. Les pièces endommagées par la rouille peuvent être rendues totalement inutiles et doivent être remplacées. Savoir reconnaître et évaluer la gravité de la rouille est l’un de nos conseils les plus importants pour acheter une voiture d’occasion.

Lors de la vérification de la rouille, il est préférable de commencer par le dessous de la voiture. Le fond de la voiture est généralement le premier endroit à souffrir de rouille. Malheureusement, c’est aussi une zone de la voiture qui contient une série de pièces importantes. Pour cette raison, idéalement, vous inspecterez la voiture d’occasion lorsqu’elle est sur l’ascenseur d’un mécanicien. Les points de rouille les plus courants comprennent les rails du cadre, qui passent sous les portes d’une voiture de chaque côté, l’échappement, les puits de roue, la suspension et essentiellement tous les composants inférieurs en métal.

Assurez-vous de vérifier les portes de la voiture ainsi que les zones entourant le pare-brise et le pare-brise arrière. Si vous repérez toute peinture extérieure bouillonnant, il est probablement un indicateur précoce de rouille. Si les problèmes de rouille de la voiture semblent être sérieux, il pourrait être préférable de reconsidérer l’achat.

Conseil supérieur :

Si vous rencontrez de petits problèmes de rouille, pas besoin de vous inquiéter trop. Les problèmes mineurs de rouille peuvent être réglés rapidement et avant qu’ils ne se soient propagés. Bien qu’il soit conseillé de consulter un professionnel au sujet de la rouille, vous pouvez généralement enlever les petites taches de rouille en les ponçant.

Le comportement du vendeur

C’ est, bien sûr, l’un des conseils d’interprétation les plus ouverts pour l’achat d’une voiture d’occasion. Mais, lorsqu’ils traitent avec un vendeur privé, leur approche de la vente peut en dire long. Si le vendeur semble désireux de hâter la vente ou ne veut pas répondre à des questions simples, cela pourrait indiquer qu’il n’est pas tout à fait honnête quant à l’état de la voiture. Dites au vendeur que vous avez besoin de certains seul temps pour inspecter la voiture — s’ils hésitent, alors peut-être vous devriez reconsidérer votre achat. Suggérez au vendeur que vous pouvez avoir un mécanicien donner à la voiture une fois de plus. Si le vendeur ne veut pas qu’un tiers regarde la voiture, il peut bien avoir quelque chose à cacher.

Que vérifier lors de l’achat d’une voiture d’occasion

La première étape pour prendre une décision éclairée dans l’achat d’une automobile d’occasion est de savoir exactement ce qu’il faut vérifier lors de l’achat d’une nouvelle voiture. Parcourez cette liste complète et assurez-vous que tout est comme il se doit avec votre achat potentiel.

  • Vérifiez que toutes les lignes de la carrosserie de la voiture sont uniformes.
  • Examiner les signes de repeindre. Surprier sur le caoutchouc de fenêtre ou incohérence dans la coloration à travers les différents panneaux du corps. La peinture est habituellement un signe que la voiture a été écrasée.
  • Vérifiez l’usure inégale des pneus de la voiture. Une usure inégale suggère que les pneus peuvent être mal alignés, ce qui peut être emblématique de problèmes plus graves.
  • Vérifiez la présence de phares différents ou de phares de rechange. Les phares de remplacement pourraient suggérer que la voiture a été dans un accident.
  • Inspectez soigneusement les caoutchoucs de pédale, le levier de vitesse et le volant pour détecter tout signe d’usure.
  • Vous devez inspecter soigneusement l’odomètre pour détecter tout signe d’altération ou d’interférence.
  • Prenez un moment pour vérifier que les clés fournies fonctionnent sur les 4 portes et qu’il y a un ensemble de rechange.
  • Vous devriez également vérifier toutes les clés fournies dans le contact d’allumage. Assurez-vous que toutes les clés peuvent démarrer le contact d’allumage. Parfois, les clés coupées ne sont pas le bon type de « clé à transpondeur » nécessaire pour travailler avec le contact d’allumage de la voiture.
  • Pendant votre essai de conduite, si possible, mettez la voiture dans tous les rapports.
  • Pendant votre essai routier, vous devriez également vérifier que tous les feux, les indicateurs et les appareils électriques fonctionnent comme ils le devraient.
  • Assurez-vous que toutes les ceintures de sécurité de la voiture sont en bon état de fonctionnement.
  • Pour plus de tranquillité d’esprit, utilisez Cartell.ie pour vérifier l’historique de la voiture, le kilométrage et vous assurer que le véhicule n’est soumis à aucun financement en suspens.

En conclusion

Comme nous l’avons vu, il n’y a pas de pénurie de conseils à considérer lors de l’achat d’une voiture d’occasion. Nous espérons que notre liste de conseils pour acheter une voiture d’occasion vous sert bien sur le marché de la voiture d’occasion. Lorsque vous faites vos recherches et posez les bonnes questions, vous êtes beaucoup moins susceptible de rencontrer des mauvaises surprises après avoir conclu un marché. N’oubliez pas de consulter régulièrement le blog Autoglass pour plus de conseils, de listes de contrôle et d’explications comme celui-ci.